10 mars 2008

Parole 56

Parole_56

face à face
l'ocre épouse le bleu
au jardin des couleurs maternelles

tout s'accentue
s'éparpille dans les rosaces des temps
que l'on déplie

je murmure  toute
l'absence au monde

nous sommes innommables
simplement

je récite ta respiration
conjugue ce visage
que le tien fait naître

ai envie de la nuit
qui en découle
comme un désir de caresse

tendre pour l'une
réconciliatrice pour l'autre

Posté par jpdurin à 22:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Parole 56

    bienfait des paroles
    plénitude de la photo

    Posté par kelcun, 11 mars 2008 à 12:27 | | Répondre
Nouveau commentaire